Jean-Pierre Weerts montre bien le maillot à l'Arden-Challenge !

En cette fin septembre, les amateurs de la petite reine ont pu regoûter à leur sport favori grâce à la ténacité de Francis Steiffer qui est l'un des rares à avoir pu sauver son organisation dans notre verte province. La rareté des courses a même permis à l'intéressé et à Laurent Mars de présenter un plateau chez les Elites / Espoirs dépassant toutes leurs espérances.

Etape 01 : Manhay

Cette année, le peloton des "Amateurs - Masters" présentait la particularité d'accueillir aussi en son sein des juniors. Une aubaine pour "l'ogre de Lescheret", Arnaud De Lie, qui allait dominer l'épreuve de la tête et des épaules !


Dès la première étape, on le retrouve dans un groupe d'échappés qu'il règle facilement au sprint.

Notre coureur, Jean-Pierre Weerts; coincé dans le peloton ne peut, hélas, prendre la bonne échappée. Voici ce qu'il nous déclarait au soir de cette première étape  :

"J'ai ramé dans un groupe de contre avant la baraque Fraiture à mi-course, puis je termine dans le peloton. Ca sera plus compliqué demain au vu du parcours plus plat mais j'espère faire quelque chose de correct dimanche."

Etape 02 : Sainte-Marie

Il est vrai que le dénivelé de cette seconde étape convient davantage aux rouleurs qu'aux grimpeurs... Il n'empêche : ayant tiré parti de son mauvais placement de la veille, Jean-Pierre accroche cette fois le "bon wagon" dans la côte à la sortie d'Ethe. En échappée à 14, il tient bon de bout en bout et finit à une très belle 10e place.

Bien entendu, Arnaud De Lie ne laisse aucune chance au sprint à la concurrence : 2/2 pour le Lescheretois ! Le peloton termine à plus d'une minute.

Etape 03 : Erezée, pour les grimpeurs !

En principe, l'ultime étape est taillée sur mesure pour les grimpeurs. De fait, à mesure qu'il avale les côtes, le peloton se morcelle en plusieurs groupes.

Au sommet de la très longue côte de Samrée, on voit surgir, côte à côte, le maillot à pois de Thomas Deruette et le maillot jaunde d'Arnaud De Lie. Mais les deux compères n'ont que quelques mètres d'avance sur les poursuivants emmenés par trois hommes, dont Jean-Pierre Weerts : " j'ai attaqué une dizaine de fois pour faire une sélection et arriver avec un petit groupe au sommet de Samrée mais on était encore 35 au final; il me restait peu de chances ensuite. La longue descente vers Erezée m'a fait vraiment fait mal car ça roulait à fond avec ce diable d'Arnaud qui attaquait sans cesse ! Mais c'est une très belle expérience et j'ai beaucoup appris et progressé durant ces trois jours ".

Déçu de sa 20e place à Erezée, notre coureur LVC Eagles Team n'en termine pas moins à une fort belle 12e place au classement général. Avec un meilleur placement lors de l'étape inaugurale, il pouvait vraiment viser le top 5 !

Bravo donc à Jean-Pierre. Et proficiaat Arnaud auquel on souhaite bonne m... sur la "Philippe Gilbert" !

PSt.




Bin quoi, Arnaud : même pas braqué sur l'objectif du photograhe ! ;-)
Le petit groupe des costauds, juste derrière les deux fuyards !