Belle victoire de PH sur ses terres bastognardes ce 6 avril 2014 !

Ce dimanche 6 avril, sur les hauteurs du zoning 1 de Bastogne, à l'initiative de la famille Zeippen, était organisée un critérium dans le cadre du challenge Ardenne-Gaume.
Hélas pour eux, les coureurs allaient bouder cette belle organisation. La course des amateurs B&C, lancée à 14h, ne rassemblait que 21 partants. Et c'est sans peine qu'allait triompher le "cannibale de l'Ardenne-Gaume", Erwin Bollen, ne laissant que des miettes à ses adversaires qui ne pouvaient que constater les dégats suite au démarrage du puissant coureur flamand.

Deux grands favoris pour la course des amateurs et masters.

Le peloton des amateurs & masters A n'était guère plus fourni puisque 23 coureurs s'élançaient juste un peu avant 16h pour 1h20 d'effort suivi des dix derniers tours.

Dès l'entame des hostilités, Rémy Dechambre s'échappait mais était repris le tour suivant. Après 4 tours d'observation, un sérieux quatuor prenait la poudre d'escampette sur un sérieux coup d'accélérateur de Pierre-Henri Gresse, lequel emmenait dans son sillage ni plus ni moins que l'autre favori, Quentin Gillardin; le duo se complétait de deux équipiers, Michaël Dejana et Gilles Verdin (de retour en AG après une expérience chez les élites). Derrière, on ne chômait pas puisque un trio (avec Thierry Englebert, Frédéric Jadot et M. Gérard) se lançait immédiatement en chasse et, en deux tours reprenait difficilement le quatuor de tête. L'écart avec le peloton se réduisait à 10 sec quand on voyait surgir Rémy Dechambre et Florian Stéveler qui faisaient rapidement le bond, tentant mais en vain, de relancer l'échappée. Tout était à refaire !

Au 10e tour, nouvelle échappée avec Michaël Gérard et PH Gresse, rejoints peu de temps après par Michaël Dejana et le jeune Oger (courant habituellement en ECW). Tentative de réaction de Gilles Verdin qui est contré par Rémy Dechambre; puis sortie en "coup de fusil" de Quentin Gillardin qui joue son va-tout. En deux tours, il revient à moins de 10 sec et tout le monde pense qu'il va rentrer. C'est sans compter sur la vigilance du quatuor de tête qui relance l'allure empêchant le retour du poursuivant.

Une fois Gillardin repris, le peloton musarde, et l'écart rapidement monte à la minute.

La victoire va probablement se jouer au sprint...

Bonne entente dans le groupe de tête où jusqu'à l'ultime tour, les relais sont réguliers. Deux timides attaques sont contrées par PH Gresse, le sprinteur de service. Le jeune Oger est décroché.

Dans l'ultime ascension Dejana tente vainement un démarrage; c'est Michaël Gérard qui lance le sprint. Pierre-Henri Gresse le déborde dans les 150 derniers mètres et peut, tranquillement, lever les bras au ciel. Sur la ligne, Dejana saute Gérard pour le 1er accessit.