Séguret 2009 : un grand cru !

Du 21 au 28 février dernier, onze coureurs du LVC ont eu le bonheur de pédaler sous le soleil provençal quelquefois épicé d'un petit Mistral...

A cette occasion, quelques jeunes en étaient à leur première participation (Kathy Stoffen, Antoine Lhermitte et Antoine Clarinval et le trentenaire Marcello Difazzio) tandis que d'autres revenaient avec plaisir pour la 5e ou 6e fois (que dire du secrétaire qui en était à sa ... 20e semaine Vauclusienne !).

Au menu des coureurs, quelques cols au pied du Ventoux, le célèbre géant de Provence (col de Fontaube, col des aires, col d'Aulan, col de Léger-du-Ventoux, le redoutable col de Suzette, ...). Quant audit géant, les coureurs l'auront observé une journée durant, sous toutes ses facettes, à l'occasion d'un circuit empruntant les magnifiques Gorges de la Nesque (photo ci-dessous). Le mercredi, par une météo vraiment printannière, les troupes s'en allaient admirer le majestueux Pont du Gard, célèbre ouvrage d'art romain datant d'environ 50 avant J-C. Aucune playstation au monde ne pourra reproduire la magie de découvrir une telle construction !

Au total, les coureurs bleus et rouges ont ainsi sillonné les routes vauclusiennes sur pas moins de 740 km ! Programme un peu plus allégé pour les jeunes (Kathy Stoffen : 402 km et Antoine Lhermitte : 560 km).

Le côté touristique n'était pas négligé non plus : outre la visite de Séguret, petit village classé, accroché à la colline au pied des dentelles de Montmirail, les elvécistes découvraient les vestiges de Vaison-la-Romaine et son célèbre pont romain.

La gastronomie n'était pas en reste : au gîte, tout le monde a apprécié la bonne cuisine et le petit retaurant "Le Mesclun " à Séguret fut le must de la semaine.

Tout au long de la semaine, outre les mollets, les zigomatics auront été mis à rude épreuve : que de fous rires, d'éclats de voix, d'échanges de regards complices, de petits instants de bonheur partagé, ... Quand on a vécu une telle expérience, on voit assurément le club sous un regard nouveau, on apprend à mieux se connaître et s'apprécier, on renforce l'esprit d'équipe. Toutes ces valeurs sont inestimables...

Les dentelles de Montmirail résonneront encore longtemps aux grands éclats de rire
de notre grande crinière blonde...

Vivement l'année prochaine !
PSt